Forum de L'alliance D'Ascalon - Guild Wars


 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Il était une fois ... [RP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Shea Ashaller
Flooder Terrifiant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 829
Age : 39
Localisation : entre ici et là bas ....
Guilde d'appartenance : l'Alliance d'Ascalon [LIN]
Loisirs : No Life Powaaa ????
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Lun 20 Fév - 19:23

Oh mais c'est pas vrai, vous allez me faire avoir une crise cardiaque avec tous ces rebondissements. affraid

Non Zoé ! ne meurs pas, nous sommes tous avec toi ! Mais faites quelquechose !!!!!!!!!!!!! sauvez là ! Exclamation

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalliance.bb-fr.com
Enilda
Feroce Padawan


Nombre de messages : 76
Age : 35
Guilde d'appartenance : Alliance d'Ascalon [ LIN ]
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Mar 21 Fév - 19:17

Tout semblait s'être calmé. Assis ou appuyés contre des pierres, des arbres, dans une neige tâchée de sang, chacun tentait de reprendre son souffle. Les huit centaures gisaient au sol, nombreuses de leur blessures traduisaient la férocité du combat. Dès que le dernier ennemi ait touché le sol frappé par la mort, Aldoran fit quelques pas chancelants vers le corps inanimé d'Enylda. Frappé par l'inquiétude et l'angoisse, il tomba à genoux dans la neige. Sa large carrure contrastait aux cotés du corps élancé et fin de la jeune rôdeuse. Dans un élan de tristesse et de compassion il prit avec tendresse sa jeune cousine dans ses bras.
-Aldoran, laisse moi faire s'il te plait
Codile s'approcha du guerrier, lui posa une main sur l'épaule:
-Ca va aller laisse moi faire ....
Aldoran recula, le Moine pris alors une grande inspiration, fit quelques gestes, les traits de son visage sage se crispait dans sa concentration. Les autres membres du groupe gardait le silence afin de ne pas déranger l'incantation. Quelques secondes passèrent, puis soudain une lumière bleue presque éblouissante entoura le corps de la rôdeuse puis s'éteignit. Codile s'approcha d'Enylda qui semblait avoir repris connaissance.

Quelques minutes plus tard, Codile pris le temps de mettre ses talents au service du groupe. Les autres membres semblaient eux aussi affaiblis par cette surprenante attaque. Jolie Mi passait un onguent sur une éraflure qui lui marquait tout le bras, la blessure s'étendait de l'épaule au poignet. Mephisto se pansait le genou d'un morceau de tissus dans une expression de visage qui traduisait la douleur du soin. Bad se massait la main gauche allongé sur le dos le visage recouvert d'un linge humide. Aldoran tentait d'avaler avec courage une potion à l'odeur âcre préparé par Codile qui avait pour but de soulager la douleur qui lui cinglait le dos à chaque pas. Enylda, assise dans un coin de la grotte, le dos collé à la roche, emmitouflée dans sa cape, les jambes repliés contre elle, le regard lointain, prenait tout doucement conscience de ce qui venait de lui arriver.
-Ce contre temps n'est pas le bienvenu lacha Jolie Mi dans un geste traduisant une certaine colère.
-Certes, mais les talents de Codile nous permettront de reprendre rapidement la route, répondit Bad en soulevant le pansement qui lui couvrait le visage. Nous serons bientôt sur pieds.
Cette affirmation fit sourire le moine.
-Nous avons déjà vu bien pire, souffla Mephisto dans une grimace de douleur.
Chacun pris alors un instant de repos en attendant que le jour se lève.

Après quelques heures d'un sommeil presque inexistant, l'application des derniers soins et un repas chaud, la petite troupe se remis en marche. La tempête de la veille semblait s'être réellement calmée faisant appraître ici et là d'étonnantes scupltures de neige. De hautes congères allourdissaient la marche du groupe. Cependant quelques timides rayons de soleil firent leur apparition.
Tous se remirent à la recherche d'ennemis à abattre, et l'attaque de la nuit n'a pas fait faiblir la motivation des aventuriers. Ils croisèrent et abattirent leurs armes sur un groupe de nains du sommet de pierre, leurs blessures cicatrisantes affaiblissaient les coups mais la précision était toujours la même. Enylda aborda les combats avec davantage de confiance, elle avait mis un moment avant de comprendre réellement ce qui lui était arrivé la nuit précédente. Elle se souvient d'une douleur vive puis plus lancinante, elle se souvient aussi d'une odeur de sang et du froid de la neige sur son visage puis d'un vide immense, sombre, froid qui semblait éternel. Elle se sentait dans l'impossibilité de se réveiller comme ci le sommeil l'envelopperait pour toujours. Et c'est alors qu'apparut une lumière douce, agréable qui la sortait d'une torpeur angoissante. Elle se rappelle avoir eu une grande difficulté à ouvrir les yeux pour finalement voir le visage de Codile penché sur elle sans trop comprendre pourquoi. Puis Aldoran était venu plus tard les yeux humides et les bras ouverts pour l'inviter à une étreinte rassurante.

Le voyage se poursuivit. Le groupe recouvrait ses forces. La douleur fit place à la sérénité. Les liens qui tissaient les membres du groupe l'un à l'autre se renforçaient à chaque combat. Un soir, alors que le feu crépitait sous l'effet du bois sec Bad annonça :
-Beaucoup d'ennemis sont tombés, nous nous sommes efforcés de sécuriser l'ensemble des routes. Il nous faut nous rendre à La Porte de Givre afin de faire le plein de provisions. Si tout se passe bien nous y serons demain.
-Très bonne idée! Répondit Aldoran, il me tarde de me régaler d'une bonne bière dans une chaleureuse taverne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Codile
Feroce Padawan
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 45
Localisation : Nantes
Guilde d'appartenance : Alliance d'Ascalon [ LIN ]
Loisirs : VTT / Bonsaï / pêche ^^
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Mar 21 Fév - 23:03

Bon, j'ai fais du copier/collé de vos texte, je lirais ca plus tard, mais ca a l'air sympa.

Peut être avons nous du futur Tolkien ou Terry GoodKind dans notre guilde !!!!!

Codile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanna Umaga
Apprentice
avatar

Nombre de messages : 36
Localisation : bordeaux
Guilde d'appartenance : aucun
Loisirs : guild wars lol, le foot et bien d'autre
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Mer 22 Fév - 0:52

sans aucun doute si ce n'est pas du futur tolkien cela s'en approche beaucoup
Je vous tire mon chapeau c vraiment un regal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cain le premier
Flooder Dominant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2026
Age : 46
Localisation : dans les limbes de l'ennui
Guilde d'appartenance : Alliance d'Ascalon [ LIN ]
Loisirs : vaincre l'ennui
Date d'inscription : 21/11/2005

World of Warcraft
Race: Nain
Classe: Paladin
Serveur: Ad Vitam

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Mer 22 Fév - 12:10

Merci beaucoup pour vos commentaires. Nous n'en espérions pas autant, simplement vous divertir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalliance.bb-fr.com
Kaeru du Grand Nord
Flooder Conquerant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1311
Localisation : Partout et nulle part
Guilde d'appartenance : Alliance d'Ascalon [ LIN ]
Date d'inscription : 21/11/2005

World of Warcraft
Race: Nain
Classe: Guerrier
Serveur: Ad Vitam

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Dim 26 Fév - 20:52

Loin dans les profondeurs de la terre, des forges furent ramenées à la vie. Les douze étages que comprenait ce complexe souterrain formaient maintenant une structure entièrement dédiée à la création d’engins de guerre alors qu’avant le commerce réclamait des outils pour le bien être des humains. Ces forges furent ranimées à la demande de Kaeru. L’heure était de nouveau venue d’équiper les hommes, de répondre aux besoins du ravitaillement, de fournir les troupes de tous les équipements nécessaires à une guerre.
Il se tenait la, immobile, les yeux fermés au dernier étage de ce méandre. Les étages supérieurs, plus stables rengorgeaient de vie maintenant que des troupes s’amassaient aux portes de la ville, maintenant que du matériau était parvenu de l’extérieur. Port Briska était libéré et le ravitaillement par la mer avait repris. Les nains avaient recommencés à forger les armes. Tel un prisonnier des nouveaux temps, il avait des anneaux au niveau des biceps et des tibias, une ceinture d’acier lui recouvrant la taille pour finir cet accoutrement étrange. Des motifs étranges mais néanmoins merveilleux étaient gravés sur ses entraves. Des mots de pouvoir, des symboles de puissance. Il semblait se recueillir devant l’enclume posé devant lui. A sa gauche se trouvait la forge dans laquelle rougeoyait depuis quelques temps maintenant un morceau d’acier rare. En face de lui se tenaient ses deux plus fidèles aides, silencieux, savourant le calme avant la tempête. La pierre avait été travaillée au minimum pour recevoir cette forge, les rares conduits d’air suffisaient à peine à soulager la température une fois la forge allumée mais le feu y atteignait une chaleur exceptionnelle avec une constance inégalée dans les étages supérieurs. Les parois brutes ne furent pas lissées, le sol était irrégulier.

Au sol se dessinait un pentagramme complexe, dessiné à la craie, il fut recouvert par de la poudre d’or, à un tel point que l’on ne devinait plus les traits originaux. Des yeux non exercés auraient pris cela pour du sable. A chacune de ses pointes, se tenait une personne dont on devinait juste les yeux. Entièrement vêtu d’une toge sombre, la grande capuche leur masquait la tête, leurs mains jointes devant eux tenaient une corde tressée par trois cordelettes d’une blancheur qui jurait dans cette pénombre ambiante. Cette corde pendait mollement jusqu’à se fixer sur les anneaux aux biceps du maître forgeron à l’autre extrémité. Car le maître forgeron, un nain dont la réputation d’un autre age était sans équivoque, dont la rumeur d’expertise semblait avoir été forgée en des temps immémoriaux, était sorti de sa retraite suite à un pari perdu. Il était maintenant la pour remplir sa part du marché. Un second pentagramme, plus grand, englobait le premier, celui-ci accueillait dix personnes. Dans leurs mains pendaient des cordes qui allaient se s’accrocher à la ceinture du maître forgeron. Un troisième pentagramme, encore plus grand, absorbait les deux premiers. On pouvait y voir vingt personnes dont les cordes, cette fois ci, se rejoignirent aux tibias du nain. Le torse nu, sa longue barbe, nouée en deux tresses, était attaché à l’arrière de son cou par un anneau d’argent afin de ne pas entraver ses mouvements. Ses yeux bleu gris fixaient le morceau d’acier porté au rouge. Des gouttes de sueur perlaient sur son corps et à son front. Il sortit un foulard de sa poche arrière et le noua enfin sur sa tête. Il ne fallait pas être gêné par la sueur le moment venu.

Ayant reçu des nouvelles à l’arche, Linith Lame de Vent s’était empressée de prendre le bateau pour rallier Droknar en passant par le port de Briska. Elle était arrivée depuis quelques jours et avait remis son précieux chargement à Elminster en vue de la préparation de ce rituel. Après tout, elle apportait la pièce maîtresse du rituel : une pièce d’acier qui semblait venir d’un autre monde. Un cœur de météore d’une dureté difficile à reproduire.

Les sorciers semblaient être entrés dans une transe malgré leurs yeux ouverts qui fixaient sans cligner le morceau d’acier. Les secondes et les minutes passèrent. Point habitués à une telle chaleur, ils ne vacillèrent pourtant pas. Une file indienne de moines fit alors son entrée dans la forge. Lentement, méticuleusement, chacun des moines vint se placer derrière un sorcier. Elminster se plaça alors entre les deux aides du forgeron. Tournoyant sur lui-même, il s’assura que tout le monde était à sa place. Avec un sourire, il leur fit signe de se désaltérer une dernière fois avant d’entamer le rituel.

Une fois que tout le monde fut prêt à nouveau, Elminster attrapa alors les deux cordes qui pendaient des ceintures des aides du maître forgeron et les noua à ses poignets.
Il commença alors à murmurer une prière, cette prière fut repri en écho par les sorciers. Les moines la reprirent à leurs tours sur une troisième note. La barre d’acier fut retirée du feu et une fois placé sur l’enclume, tous reprirent leur souffle. Au premier coup de marteau, la prière renaquit. Au fur et a mesure que l’acier prenait forme, le murmure se transforma en chant. C’est a ce moment la que les moines mirent leurs mains sur les épaules des sorciers et commencèrent alors un autre chant. Une lumière bleue émana de leurs corps et alla se mêler à la lumière dorée qui naissait des sorciers. Comme une pulsation, les coups de marteau rythmaient la vie de cette lueur, qui comme un afflux sanguin, qui quittait le corps de son créateur, parcourrait la corde et pénétra dans le corps du nain. Une étincelle d’acier et de magie naissait à chaque fois que le marteau rencontrait l’acier, la magie cherchant à s’insinuer dans la matière. La pièce semblait s’être isolée du reste du monde, et les coups de marteau donnaient la cadence aux déchaînements de pouvoir et rythmaient le battement des cœurs des personnes présentes.

Le temps sembla s’étirer, bien que les nains travaillaient vite, les minutes semblaient interminables aux yeux des sorciers et des moines qui puisaient maintenant dans leurs réserves. Mais chaque coup d’œil lancé à l’acier qui prenait forme leur donnait du courage pour persévérer. La fin était proche.

Dans la pièce adjacente, Kaeru attendait, elle était arrivée quelques instants plut tôt. Elle n’avait pas pris de repos depuis son départ de la Caverne du Croc de Glace. Elle n’avait pas plus être la lors du commencement du rituel et s’en voulait, mais les bruits de la forge et le ton des chants indiquait que de toute façon, elle ne serait jamais arrivé dans les temps voulus.
Elle prit alors son mal en patience et commença à se mettre au courant des dernières nouvelles. La première missive fut de Beren. Bien qu’inquiétante, elle la réconforta dans son idée. Il fallait être des idiots complets pour ne pas envoyer d’espions dans les camps ennemis lors des guerres. Il fallait maintenant accorder son arc et filtrer les informations. Une courte réponse fut écrite tandis qu’elle tendait cette missive à Linith Lame de Vent, assise de l’autre coté de la table, savourant une bière, les pieds posés sur un recoin de la table. Son regard, où brillait juste auparavant une étincelle d’amusement alors qu’elle se réjouissait de voir Kaeru troublée par des missives, se transforma à son tour. Il perdit de sa contenance alors qu’elle se perdit dans ses pensées et essaya de trouver un coupable. Elle revécut toutes ses dernières rencontres, tous les derniers meetings, se remémora tous les noms des antagonistes de leurs réunions, se força à se rappeler leurs faits de guerre, leurs antécédents et leurs histoires. Bien qu’un début de migraine se manifesta et l’empêcha de savourer pleinement sa bière, elle continua son propre interrogatoire, elle savait que Kaeru lui déléguerait tôt ou tard cette tache.

Alors qu’elle commença à noter des indices et des débuts de pistes, elle vit Kaeru se laisser aller, son dos alla toucher le dossier de la chaise, les doigts lâchaient la missive qui tomba sur la table. Ses doigts de la main droite ne martelaient plus la table au fur et à mesure qu’elle lisait et concoctaient ses plans. Son regard se fit distant, toute couleur semblait avoir fui son visage, ses épaules retombèrent et une larme unique s’échappait de son œil droit, ses yeux fixaient un point au delà du plafond. Troublée, Linith laissa de coté ses papiers et tendit une main fébrile et hésitante vers la missive. Sa main resta en suspend au dessus de la missive, redoutant de l’attraper. Habituellement, les bonnes nouvelles mettaient Kaeru dans un état euphorique, reflété par un regard pétillant et un sourire inquiétant, les pires amenèrent un pincement des lèvres alors que son regard se faisait dur. Celle-ci devait être terrible. S’armant de courage, Linith entreprit alors la lecture. Les mots défilaient sur la feuille tandis qu’elle parcourait les lignes fines écrites par Manu Le Brave. Le rapport était bref mais quelque soit la tournure des phrases qu’auraient pu employé Manu, la nouvelle de la mort de Zoé fut un choc.
La bougie se consumait lentement dans la pièce, indifférente aux bruits de marteau de la forge, insensible au désarroi des deux guerrières. Linith se leva et partit marcher. Ses pas avaient amenés Linith au temple de Baltazar, elle renoua son serment de guerre au dieu et lui jura vengeance pour leur défunte amie. Elle supplia le dieu de lui donner la force et le courage pour cette dernière aventure avant de pourvoir aspirer à une quiétude de l’esprit et une tranquillité de l’âme.
Peu de temps après le départ de Linith, Kaeru plia la missive et entreprit de lire les autres nouvelles mais il lui était impossible de se concentrer à nouveau. Les lettres d’une écriture pourtant appliquée lui étaient troubles, les mots ne prenaient aucun sens à ses yeux, les phrases ne reflétaient aucune cohérence dans son esprit embrumé. Elle décida de ranger ses affaires et laissa une note indiquant qu’elle se rendait au temple non loin de la. Les gens qui la connaissaient, n’osaient pas s’approcher alors qu’elle marchait, perdue dans ses pensées. Elle arriva sans s’en être rendue compte au temple de Dwayna. Son regard, partant du bas, détaillait maintenant la haute structure devant elle. Le bâtiment faisait la gloire de la déesse, les détails et la manufacture manifestaient du profond dévouement des fidèles qui l’ont élevé de la terre. Elle voulut s’insurger de l’injustice faite à son compagnon mais le combat serait vain. Elle entra et alla prier. La prière se transforma vite en souvenirs. Les évènements de joie et de bonheur se succédaient alors dans sa tête ou elle se revoyait avec tous ses amis.

Un messager vint alors la déranger, elle finit rapidement sa prière et partit rejoindre la forge, Linith y était déjà. Elle entra dans la pièce. Une chaleur étouffante lui assécha aussitôt le gosier. Elle rejoignit Elminster qui se tenait devant l’enclume. Son regard fut ensuite captivé par la lame étincelante sur l’enclume, les nains finissaient d’y inscrire les runes. Le maître forgeron avec un sourire laissa sa place à Kaeru et se retira au fond de la pièce avec ses aides. Ils prirent soin de rester en dehors des pentagrammes maintenant que leurs rôles étaient terminés.
Les chants reprirent de plus belles. Lintih Lame de Vent fut la première, puis ce fut le tour d’Elminster, les uns après les autres par la suite, tous les acteurs qui ont permis à cette lame d’être forgée, passèrent devant et y déposèrent une goutte de leur sang sur la surface de cette épée que tenait Kaeru. Puis lentement, elle remit la lame à Elminster, leva ses bras pour les amener au dessus de la lame. Sur un signe de tête d’Elminster, elle attrapa un couteau et s’entailla les veines de ses poignets. Son sang tomba sur la lame, s’insinuant dans les rainures des gravures, s’infiltrant jusqu’au cœur de la matière et disparaissaient dans un rayon de lumière à chaque fois qu’une rune se noyait entièrement dans son sang.

Les deux cotés de la lame furent ainsi traitées. Elminster lançait maintenant fréquemment des sorts afin de maintenir Kaeru debout. Finalement, elle attrapa la lame encore chaude et la brandit haut au dessus de sa tête, criant afin de défier le pouvoir qui l’habitait. Une chaude lumière émana alors de la lame et baigna Kaeru. Elle gagna en intensité tandis que cette dernière lui promettait des batailles et des victoires contre les armées ennemies. La lumière atteignit son apothéose alors que Kaeru promettait au dieu des morts de faire tomber mille ennemis en échange de l’esprit de Zoé afin que son amie puisse reposer à la droite de Melandru. Elle lui promit de brûler dix mille corps supplémentaires afin que leurs âmes n’atteignent jamais le domaine de Grenth si jamais celui-ci n’honorait pas sa part du contrat. Tous furent choqués par le serment de vengeance de Kaeru mais furent trop abasourdis pour interrompre le rituel à ce stade. Puis doucement la pénombre regagna son droit dans la forge. Une fine et douce lueur pulsait toujours sur la surface de la lame au rythme du battement de cœur de Kaeru.

Dans un murmure que tous entendirent Elminster dit alors ces mots qui allaient rester pour l’éternité, il donna le nom à cette épée née dans le sacrifice des uns et les espoirs des survivants : « Le Serment de Kaeru ». Elle tendit ensuite la lame au maître forgeron afin qu’il y dépose une poignée et une garde. La finition de l’œuvre resterait de son domaine. Après avoir brièvement remerciés tous les autres et accompagnée par Linith et Elminster, elle repartit pour un étage supérieur. Elle y récupéra son nouveau bouclier, demanda au forgeron d’y graver le symbole d’une licorne dressée sur ses pattes arrière, une licorne blanche, symbole de la pureté sur fond noir, qui représente le monde tel qu’il était de nos jours. En bas de son bouclier, elle fit graver dans des lettres d’or les lettres LIN et en dessous leurs significations : Lethal In Nadir *.

Elle récupéra toutes ses affaires. Le maître forgeron lui remit son épée le temps qu’elle vêtisse sa nouvelle armure. Le temps de remonter à la surface, tout le monde fut au courant de son serment et de la naissance de sa lame. Tous virent accrochée à son bras le bouclier qui annonçait ses couleurs. Tous virent alors dans son dos, son épée et la promesse de victoires proches. Une spathe qui allait être redoutable et terriblement redoutée. Les capitaines de factions se réunirent. Tous savaient maintenant que Kaeru allait lever une armée parce qu’elle partait en guerre, et tous rêvaient de batailles et de victoire. Beaucoup se dirigèrent vers les forges afin d’y apposer une licorne à leur écus.

Toutes les personnes qui avaient assistés au rituel avaient ce qu’ils considéraient une dette de vie envers Kaeru et avaient acceptés de joindre leurs forces dans la création de cette arme unique. Seul le maître forgeron n’avait pas de dette mais il avait perdu un pari et avait trouvé meilleurs que lui dans le concours de buveurs de bière. Alors il avait accepté de forger une dernière fois une épée. Ce serait sa plus belle création. Il y avait mis tout son talent et il en était fier. Ces dernières années, il n’avait fait que des œuvres inachevées. Une fois la garde et la poignée mise en place, il l’avait testée sur l’enclume et l’avait coupée sans efforts. Le fil de la lame n’avait subi aucun damage.

Sur la grande place, elle dit à ses compagnons : « Je pars pour le promontoire rejoindre les autres par la voie la plus courte. Que ceux qui le veulent me suivent. ».


Dernière édition par Kaeru du Grand Nord le Ven 26 Aoû - 18:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaeru du Grand Nord
Flooder Conquerant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1311
Localisation : Partout et nulle part
Guilde d'appartenance : Alliance d'Ascalon [ LIN ]
Date d'inscription : 21/11/2005

World of Warcraft
Race: Nain
Classe: Guerrier
Serveur: Ad Vitam

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Dim 26 Fév - 20:52

Beaucoup se levèrent et allèrent se préparer. Moins de deux heures après, une petite armée de deux cents cinquante guerriers, cinquante rôdeurs, trente sorciers et autant de moines et une vingtaine de nécromants l’attendait. En faction, ils prirent la route vers le nord. Le chemin vers le campement de Rankor fut aisé, les ennemis semblaient fuir le chemin de cette armée. Quarante hommes rejoignirent leurs rangs dans cette ville.

Peu après, dans le chemin de la Danse du Serpent, elle regarda en bas de la colline au loin. Une armée ennemie s’était rassemblée afin de les stopper. Son bouclier au bras, son épée tapotait doucement son armure au niveau du tibia, Kaeru évalua les force adverses. Les forces armées présentes prénaient la mesure de l’ennemi et se défièrent mutuellement. Puis s’avançant elle leur cria : «Je suis Kaeru du Grand Nord, je suis votre fléau, craignez moi car je serais votre mort ! ».
La peur commença à entamer la résolution de l’ennemi quand les guerriers de l’armée de la LIN frappèrent en cadence leurs boucliers en criant « Kaeru ! Kaeru ! ». Les montagnes avoisinantes reprenaient sans fin cette lituanie. Marchant d’abord lentement, Kaeru se dirigea vers les troupes amassées devant elles. Plus les distances se raccourcissent, plus la fréquence des pas se fit pressante jusqu'à aboutir à la course. Une douzaine de mètres les séparaient encore de leurs ennemis, tous entendirent et reprirent en chœur le cri de guerre lancé par Kaeru : « Pour la Liberté et pour Zoé ! ».

Le choc fut terrible, les bruits de la bataille résonnaient au loin dans les montagnes, couvrant les pleurs des agonisants, le chaos s’était installé dans la plaine. Inlassablement, Kaeru levait et abattait son bras. La lame était légère dans sa main, le poids était un peu plus accentué sur la pointe qui permettait d’avoir plus d’impacts et plus de force de frappe. Les guerriers autour d’elle purent attester par la suite auprès de leurs camarades, que les runes brillaient sur la lame et on aurait cru entendre un rire dément émaner de l’épée. Rien ne semblait pouvoir abîmer cette spathe, elle disposait d’une magie qui lui permettait de se régénérer. La lame fendait les armures aussi facilement que du papier, les cotes de mailles ne faisaient pas le poids, l’acier dur des boucliers semblait être fait de marbre fragile et friable. De taille ou d’estoc, les coups mordaient la chair de l’ennemi le laissant mourir dans d’horribles souffrances quand la mort ne fut pas assez magnanime pour les cueillir après le premier coup reçu.
Les jours se succédaient et les batailles, bien que terribles, ne réduisaient en rien la force de leur armée, n’entamaient en rien la volonté des hommes présents, n’entravaient en rien leur marche vers le promontoire. A chaque combat, elle élaborait des techniques, des feintes, des stratégies nouvelles contre l’ennemi. Une fois de plus, Kaeru réussit à gagner le cœur des ces hommes, ils étaient tous fiers de faire parti de cette aventure avec elle. On lui attribuait autant de morts que plusieurs phalanges réunis. Tous alors firent des efforts supplémentaires afin d’abattre encore plus d’ennemis que la phalange adjacente. On commença alors à compter le nombre d’adversaires tués en combat. Une rumeur disait que Kaeru en était déjà à 392 depuis le départ du campement de Rankor alors que d’autres peinaient à en tuer cinquante. Certains disent que pour la retrouver dans la bataille, il fallait suivre l’amoncellement des cadavres. D’autres disent que l’ennemi meurt de peur en la voyant charger sur eux. Tard le soir, on a pu la voir assise devant un feu solitaire, la spathe posée à ses cotés, un morceau de charbon dans la main, elle inscrivait le nombre d’ennemis tués au dos de son bouclier. Le sommeil semblait avoir déserté son corps alors qu’une détermination sans failles l’animer et la poussait à aller de l’avant.

Les jours défilèrent au rythme des victoires.
De partout, les éclaireurs passaient le mot : « L’armée de la LIN était en marche. L’armée de Kaeru marchait sur l’ennemi ! ». L’espoir renaquit dans le cœur de beaucoup.
Le promontoire fut enfin en vue.



(* NADIR : direction situé selon la verticale et vers le centre de la terre. Point de la sphère céleste situé dans cette direction, diamétralement opposé au zénith).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shea Ashaller
Flooder Terrifiant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 829
Age : 39
Localisation : entre ici et là bas ....
Guilde d'appartenance : l'Alliance d'Ascalon [LIN]
Loisirs : No Life Powaaa ????
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Lun 27 Fév - 15:33

Je ne sais plus quoi dire là.
Ce que tu viens d'écrire est proprement HALLUCINANT !!!
Je crois qu'aucun commentaire ne serait à la hauteur.

Didi

Missive à destination de Kaeru
"Je m'incline devant toi OH KAERU et jure fidélité à l'esprit des LIN.
Dans la dureté des combats, la tristesse de la vie, la fraternité de l'alliance, et dans l'espoir du renouveau, je promets soutien, entraide et dévotion à ta cause.
A toi, Fidèlement."

Shea

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalliance.bb-fr.com
Elminster
Noob
avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Tour de sorcier dans le marais magique
Guilde d'appartenance : Alliance d'Ascalon [ LIN ]
Loisirs : jouer des tours aux autres sorciers
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Lun 27 Fév - 17:27

Je témoignerai donc de cet allégeance et en profite pour exprimer mon adhésion à cette noble cause.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valkyar
Invité



MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Mar 28 Fév - 2:51

J'ai pas tout lu, mais je ne t'ai jamais vu aussi inspiré que depuis ta chronique des vampires ! Shocked

Tous les mots sont inutiles quand à mon désarroi de ne pouvoir inspirer une telle vaillance à vos écrits ! Cool

Même parfois le silence est assourdissant une fois l'esprit éveillé. scratch
Quand au mien il est dans une torpeure que les abysses ne cessent de torturer de ses méandres, auquel j'espère un jour enfin pouvoir renaître et vous narrer mon récit. Sad

Chapeau !
Revenir en haut Aller en bas
Shea Ashaller
Flooder Terrifiant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 829
Age : 39
Localisation : entre ici et là bas ....
Guilde d'appartenance : l'Alliance d'Ascalon [LIN]
Loisirs : No Life Powaaa ????
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Mer 1 Mar - 15:48

Missive

En passant du côté du Yak, j'ai vu quelqu'un dessiner ça dans la neige... doit-on s'inquiéter ????

Fidèlement,

SHEA


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalliance.bb-fr.com
Elminster
Noob
avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Tour de sorcier dans le marais magique
Guilde d'appartenance : Alliance d'Ascalon [ LIN ]
Loisirs : jouer des tours aux autres sorciers
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Mer 1 Mar - 20:52

Argh ils ont trouvé notre code secret !!
Va falloir en changer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enilda
Feroce Padawan


Nombre de messages : 76
Age : 35
Guilde d'appartenance : Alliance d'Ascalon [ LIN ]
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Ven 3 Mar - 19:09

La neige ne cessait de tomber, l'humidité ambiante plongeait nos compagnons dans un climat d'un froid pénétrant. Le jour venait de poindre à travers la chute dense des flocons. Le paysage aux alentours était masqué par un rideau de neige qui semblait vouloir tout recouvrir sur son passage. Les traces de pas à peine déposées dans le tapis blanc disparaissait presque aussitôt.
Les aventuriers avancèrent difficilement. A certains endroits le sol pouvait s'affaisser sous leur poids, piégeant maladroitement une de leur jambe jusqu'à l'haine laissant sur leurs armures et vêtements une trace humide et glaciale une fois libérée. Enylda, plusieurs fois victime de ce type de piège grelottait, chancelante, emmitouflée sous sa cape de laine.
-Veille à ne pas quitter l'étroit sentier lui glissa Aldoran en la soulevant d'un bras protecteur, marche dans mes pas.
Les heures passèrent.
-Voilà ! lança soudain Codile en s'arrêtant
Il tendit le bras vers la vallée en contre bas. Sa poitrine s'élevait et s'abaissait dans un essoufflement trahissant l'effort que la marche dans cette poudreuse demandait.
-La porte de Givre, nous y sommes ... ajouta t il en se retournant
En effet, plongé dans une vallée opaque, le groupe pouvait distinguer à travers le paysage blanc et cotonneux les traces d'une civilisation. Des remparts de bois agrémentés de grandes lances à leur sommet pour éviter les intrusions frauduleuses ou les attaques audacieuses entouraient une petite bourgade de laquelle sortait quelques fumées de feu de cheminées. La journée était bien avancée, le soleil ne semblait toujours pas vouloir rivaliser avec les nuages d'un blanc laiteux qui chargeaient le ciel. Quelques dizaine de minutes plus tard les compagnons entrèrent dans La Porte de Givre. Une grande vasque sulptée ornait le centre de la place, quelques personnes allaient et venaient. Des petites maisons se tenaient tout autour, au pied des très hauts et vertigineux remparts.
Les aventuriers entreprirent une visite succinte de la petite ville. Quelques tavernes accueillaient le peu de clients présent en cette fin d'après midi comme pour mieux se préparer à la ruée des aventuriers exténués cherchant une table d'hôte vers le début de la soirée. Bad s'approcha d'un homme de petite taille qui se tenait debout sur une estrade comme pour mieux être à la hauteur de ses interlocuteurs. Les deux hommes semblaient s'être déjà vus, ils échangèrent quelques mots tandis que Mephisto pris l'initiative d'entrer dans une taverne très vite suivit d'Aldoran
-Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je meurs de soif, lança le rôdeur
-Brave initiative, répondit le guerrier en lui emboitant le pas
Bientôt les six compagnons se retrouvèrent attablés autour de bières ou boissons chaudes très vite accompagnés d'un succulent repas. Au fur et à mesure que la soirée avançait, les clients se firent de plus en plus nombreux. L'ambiance était chaleureuse, le tavernier allait de table en table les bras chargés de victuailles à l'aller et pleins de chopes de bière vides au retour. Alors que Jolie Mi terminait sa soupe et s'apprétait à en recommander une, son attention fut attirée par quelques mots prononcés derrière elle:
-Une bataille mon gars ! Comme tu n'en a jamais vu !
La guerrière tendit l'oreille, le même homme reprit:
-Il paraît qu'elle avait une épée ... et une armée immense ... plein de monde ... des morts ...
Le tumulte ambiant ne permettait pas à Jolie Mi de tout comprendre, elle se retourna comme pour fouiller dans sa besace et regarda les deux hommes assis derrière elle. Le premier narrait son récit, ses bras faisaient de grands gestes comme pour mieux décrire ce qu'il disait, son interlocuteur les yeux grands ouverts, les bras croisés buvait ses paroles oubliant sa bière. Tout deux semblaient ne pas s'être lavés depuis longtemps, ils n'avaient en rien l'allure d'aventuriers. Leurs vêtements portaient la crasse de quelconque pénibles travaux. Jolie Mi comprit vite qu'ils vivaient ici et se nourissaient chacun des histoires que certains sur les routes pouvaient apporter afin d'animer les longues soirées au coin du feu. Cependant Jolie Mi s'intéressa plus longuement à ce qui se dit là :
-Quand elle frappait les armures volaient en éclat, elle tuait tout sur son passage ! Une nana mon gars ! On m'a dit aussi ....
Bad et Codile ne tardèrent pas à remarquer le comportement étrange de leur compagne guerrière
-Jolie ... ? demanda Bad
Elle porta vite un index sur sa bouche accompagné d'un regard franc et d'un geste discret désigna la table dans son dos, le groupe d'amis compris que l'attention de Jolie Mi se portait sur ce qui se passait derrière elle, cependant chacun gardait un comportement naturel afin de ne pas éveiller de soupçons auprès des autres clients mais tous tentèrent de capter ces paroles perdues parmis tant d'autres dans l'ambiance de la taverne.
La conversation entre les deux hommes semblait toujours aussi captivante:
-On a entendu la bataille très loin jusque là bas ! Elle abattait tout, tout !
Jolie Mi porta un regard amusé sur ses compagnons, la conversation ne se tarrit pas :
-Elle menait une armée ! A elle toute seule !?
-C'est ce que tout le monde dit !
Après quelques minutes d'intense concentration :
-On peut dire qu'elle fait parler d'elle notre Dame du Grand Nord lança Bad
-C'est le moins que l'on puisse dire ... répondit Mephisto
Ils s'échangèrent tous des regards complices, des sourires en coin tandis que chacun dans son coeur espérait vivement retrouver rapidement leur grande amie.
-Nous prendrons la route dès demain pour le promontoire, décida Bad après un silence
-Je crois que nous en avions tous la ferme intention mon cher ami, répondit Jolie Mi

Au petit matin, après une froide toilette Enylda se rendit dans la salle à manger de l'auberge afin de profiter d'un chaud petit déjeuner. Elle retrouva Aldoran et Mephisto devant un gros pain à la croute noircie ainsi que trois tasses fumantes.
-Nous t'avons entendu te lever, dit Mephisto en désignant une tasse posée sur la table, je me suis permis de te commander un thé.
-Quelle délicate attention, répondit la rôdeuse dans un grand sourire, bien dormi ?
-Ca va répondit Aldoran, Jolie Mi et Bad sont sortis faire le plein de provisions nous n'allons pas tarder à partir.
En buvant une gorgée de thé, Enylda ne pu s'empêcher de penser au froid qui allait la tenailler le long de cette route jusqu'au Promontoire, elle n'en serra que davantage la tasse chaude qu'elle tenait dans les mains.

La petite troupe se regroupa au centre de la place, la neige avait cesser de tomber, mais le froid en était d'autant plus pénétrant ce qui ne semblait pas affecter Codile qui, en pleine forme se dirigea vers la sortie de la petite ville suivi de près par Bad, Mephisto, Aldoran, Enylda et Jolie Mi. Le paysage était plus clair que la veille, chacun pouvait à sa guise profiter de la splendeur qu'affichait les montagnes sous un soleil timide. Le groupe avançait en silence chacun se perdant dans ses pensées. Les missions confiées par Kaeru ont souvent été difficiles, ingrates, parsemées de peur de douleur et de sang, mais le chemin du retour était bien souvent victorieux. Tous savaient qu'ils n'allaient pas tarder à revoir des amis pas vu depuis bien longtemps ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cain le premier
Flooder Dominant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2026
Age : 46
Localisation : dans les limbes de l'ennui
Guilde d'appartenance : Alliance d'Ascalon [ LIN ]
Loisirs : vaincre l'ennui
Date d'inscription : 21/11/2005

World of Warcraft
Race: Nain
Classe: Paladin
Serveur: Ad Vitam

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Jeu 23 Mar - 22:42

Las, mais heureux, notre jeune homme pénétra dans le village de Bergen réputé pour ses sources chaudes. L'idée d'un bain le fit frémir tandis qu'il se dirigea vers la tente du marchand. Sans se retourner, il sut que quelqu'un lui avait emboîté le pas. Après quelques instants de réflexion, il dégagea doucement sa main de son poignard et la tendit par dessus son épaule. Il reçut quelques parchemins en échange de ce geste. Sans s'arrêter, il lança quelques pièces en arrière sachant bien que le messager Krytien les choperait en vol. Puis, il serra la main du marchand et commença à se détendre. Les transactions furent passées ainsi que quelques messages codés.

Tout en dévorant son ragoût, il examina son entourage. Beaucoup d’aventuriers semblaient s’être rassemblés ici et il n’en comprenait pas la raison. Un frisson lui parcoura l’échine lui signalant un malaise grandissant dans les alentours. Petit à petit, les groupes se formèrent et la tension monta. Sans quitter ses armes des yeux, il commença à consulter rapidement les parchemins afin d’essayer de comprendre la situation ambiante. Aucun ne portait le symbole de danger ou de grande priorité. Perplexe, il se retourna pour se retrouver face à un groupe d’une vingtaine de rôdeurs, arc à la main.

«- Salutations. » lança-t-il dans une voix qui se voulait ferme et rassurée.

Promptement, un homme s’avança du groupe. Agé, légèrement voûté, et pourtant ses gestes étaient sûrs ainsi que sa démarche.

« - Salutations messire Una. Veuillez nous excuser pour la gêne soudaine que nous vous causons, mais le temps presse. A votre regard, je puis comprendre votre malaise devant la situation mais laissez-moi essayer d’éclairer votre lanterne…
- Mais je vous en prie, asseyez-vous messire François.
- …
- Oui, je vous ai reconnu. Vous êtes le père de Rayna. Je vous en prie, prenez place et parlons autour d’une chope, car vous m’intriguez et je pense que votre récit me semble long et ma curiosité nécessite une bonne bière pour ingurgiter tout cela.
- Soit ! vous devez être au courant de la rumeur qui circule ces derniers jours.
- ?
- Une tempête sévit sur la route de l’Arche.
- J’ai peur de…
- Laissez-moi finir. A votre réponse, vous ignorez alors laissez-moi étancher vos soifs de connaissance et de votre estomac. »
A ces mots, il adressa un geste à l’aubergiste et à ses compagnons. Ceux-ci prirent place autour sans un mot.
- « Cette tempête n’est pas normale. Elle bouge.
- Mais…
- Chut ! S’il vous plait. Je ne suis pas un de ces jeunots qui ne connaît rien à la vie. Je sais TRES BIEN qu’une tempête bouge, mais là, elle ne bouge pas NORMALEMENT. Elle semble se déplacer de façon très aléatoire. Nous avons l’impression que quelqu’un la dirige. Pourquoi ? Vers ou ? Je ne pourrais vous répondre. Mais une chose est sûre : le rire.
- Le rire ?
- Oui, le rire ! quand nous y prêtons attention, nous entendons un rire se mêlant à la tempête et au tonnerre. Ce rire glace le dos à plus d’un aventurier. Ce rire semble sortir de l’outre-tombe. Comme vous pouvez le constater, aucun mercenaire n’est sorti d’ici depuis quelques jours. Alors vous…
- Je comprends. Vous comptez sur ma réputation d’inconscient pour y jeter un coup d’œil.
- Non, j’ai une plus grande estime de vous. Ma fille m’a beaucoup parlé de vous… et de vos amis.
- Ouf !
- J’espérai en fait que vous dirigeriez ma troupe ici présente afin de comprendre ce phénomène. Je ne compte point vous envoyer à la mort comme cela.
- Et je vous en remercie. »
Lentement, il tourna la tête et examina un à un ses archers se présentant à lui. Ses yeux semblaient pénétrer leur cuirasse car tous avaient un regard inquiet. Intérieurement, Uthark sourit car il adorait cet air, ce regard qui semblait tout voir et tout démasquer, ce geste qu’il avait réussi à copier de la Grande Dame.

Après le déjeuner, ils prirent la route vers l’Est et leur curiosité s’aiguisa. Au fur et à mesure de leur avancée, la route semblait toute tracée. Elle était calcinée. Noire comme du charbon. Le paysage avait souffert. Plusieurs d’entre eux faillirent vomir devant le spectacle qui s’offrait à leurs yeux. Des corps étaient brûlés, pire, réduits en cendres. Les quelques analyses des silhouettes de cendres au sol purent les convaincre qu’ils n’étaient pas humains. Doucement, ils continuèrent à avancer, la plupart d’entre eux sursautant au moindre bruit. Uthark continua comme si de rien n’était, espérant pouvoir rassurer ses camarades par sa confiance et son professionnalisme. Les nuages au bout de la route semblaient leur indiquer l’entrée de l’enfer. La nature semblait vouloir leur crier de rebrousser chemin. Le vent sifflait d’un air lugubre. Le sol fumait de ci et de la. La route noircissait au fur et à mesure de leurs pas. La couleur s’intensifia à un tel point que tous les regards des rôdeurs ne suivaient que la route. Cette vue les obnubilait. Ils ne remarquèrent même pas le paysage environnant, ni les heures défilant au rythme de leurs cœurs battant la chamade. Aucun ne remarqua la crispation de leurs phalanges sur leurs armes. Les deux premières journées passèrent. Ils étaient tous nerveux car cette route était connue pour être fréquentée. Aucun ennemi en vue. Aucun animal. Pas le moindre bruit qui ne dérangea le vent chantant son agonie. Puis le rire. Rauque. Intense. Dur. Glacial.

Toute la troupe s’était figée. Instinctivement, ils se mirent en position de défense par groupe. Leur apprentissage reprenait le dessus sur leur peur. En réponse au rire, les nuages s’amoncelèrent. Les éclairs firent leurs apparitions et le tonnerre gronda. Le tonnerre. Un météore frappa le sol dans un bruit assourdissant. Puis deux. Trois. Une pluie. Uthark fonça. Il courut aussi vite qu’il pu afin de se rapprocher. La température augmenta sensiblement. Faisant fi de ses muscles qui criaient au secours, il courut jusqu’à en perdre haleine.

Des Caromis et des lutins de feu par dizaine s’amassaient là. Des Ettins les rejoignirent et la cohue fut totale. Ils brûlaient, frappaient, couraient en tout sens, et mourraient en masse. Uthark hurla ses ordres, le groupe réagissant à la voix. Les flèches furent décochées en salve destructive. Il en pleuvait de partout. Le feu concurrençait avec les flèches. Des boules de feu, des pluies, des jets, le paysage semblait s’embraser, moucheté de flèches.

Tchak. Tchak. Rares étaient celles qui ne firent pas mouches avec tous ces ennemis devant. Tchak. Tchak. Encore et encore. Les carquois se vidèrent à la vitesse de l’éclair. Les réserves de flèches étaient bien entamées quand le cri d’arrêt fut lancé. Puis, il courut vers le tas fumant de corps. Frénétiquement, il les bouscula, les retourna, les jeta de côté. Enfin, il trouva.

Il était là, allongé. Ses vêtements ressemblaient à des haillons, déchirés, brûlés par endroit, salis par la poussière. Le rôdeur plaça son oreille contre le thorax du jeune homme. Après quelques instants, un fou rire le prit.
-« Il est vivant…vivant ! VIVANT ! mouhahahaha ! Il vit !
- Zo…é »
murmura-t-il en retour.
- « Du calme, chut Ed. Du calme, on va s’occuper de toi. Ne t’inquiètes pas. Chut. »

Un brancard fut construit tandis que les troupes de l’arche du lion arrivaient aux nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalliance.bb-fr.com
Enilda
Feroce Padawan


Nombre de messages : 76
Age : 35
Guilde d'appartenance : Alliance d'Ascalon [ LIN ]
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Mar 28 Mar - 18:48

Ils suivirent le petit sentier vers le sud, le silence reignait. Les montagnes dominantes semblaient vouloir écraser nos six compagnons de tout leur poids. Même pas une brise vint tourmenter la marche, le paysage semblait éteint. Cela fait plusieurs jours qu'ils quittèrent la Porte de Givre et qu'ils poursuivaient leur marche vers le promontoire. Au fil des kilomètres la fatigue embrumait quelques peu les esprits.
Jolie Mi sursauta soudain lâchant un léger cri de crainte, un mouvement était apparu sous la neige. Un animal surpris dans sa tranquilité par l'approche des aventuriers fit violement bouger les branches d'un buisson blanc.
-Alors! tu vas tuer de méchantes créatures sans ressentir le moindre frisson d'angoisse, taquina Méphisto en riant, et tu manques de nous faire un malaise cardiaque en présence d'un pauvre lapin réveillé dans sa sieste.
Jolie Mi lui répondit par un regard noir n'admettant aucune réplique traduisant avec splendeur son agacement. Méphisto se calma rapidement.
La route vers le promontoire dura quelques jours, douce promenade pour certains, d'autres semblaient davantage souffrir:
-Codile ? Demanda Enylda
-Oui ?
-Tu nous a bien dis que l'on descendait vers le sud ?
-Oui, acquissa le moine
-Pourquoi fait il donc toujours aussi froid ... Demanda la rôdeuse sans grande conviction, avec une pointe d'humour
Dans un sourire amusé, Codile posa son regard sur la jeune rôdeuse couverte de sa lourde cape contrastant avec ses fines épaules.
-Je croyais que j'allais m'y faire reprit Enylda, mais là ca devient dur ...
Tout en marchant, Codile récita quelques incantations en se joignant les mains en coupole, soudain une lueur orangée apparue autour de ses poignets, la couleur se fit de plus en plus franche comme ci un feu prenait naissance. Le moine porta un geste vers la rôdeuse, cette dernière s'entoura quelques minutes d'une aura de chaleur. Enylda porta son regard vers Codile et d'un sourire le remercia.

Le voyage se poursuivit, le paysage certes très beau devenait habituel, presque lassant, si bien que bientôt le promontoire fut en vue. Ils pénétrèrent tous dans la petite bourgade et furent immédiatement surpris par le tumulte qui y régnait. Une foule compacte semblait porter son attention vers un même endroit de la place. Un léger brouhaha de discussions, d'échanges s'élevait du monde présent là. Tandis que nos aventuriers regardaient autour d'eux afin de comprendre ce qu'il se passait. Ils virent sur les marches d'un escalier, grande, belle, une superbe épée à la main, portant son regard sur la foule, Kaeru, La Dame Du Grand Nord.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cain le premier
Flooder Dominant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2026
Age : 46
Localisation : dans les limbes de l'ennui
Guilde d'appartenance : Alliance d'Ascalon [ LIN ]
Loisirs : vaincre l'ennui
Date d'inscription : 21/11/2005

World of Warcraft
Race: Nain
Classe: Paladin
Serveur: Ad Vitam

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Jeu 30 Mar - 16:45

Caïn passa le poste de guet sans s’arrêter. Aucun garde n’osa l’apostropher. Derrière lui marchait une phalange de guerriers au regard déterminé, portant tous des vêtements teints en blanc afin de se confondre dans la nature. Les barbes touffues et les cheveux noués indiqués qu’ils avaient passé pas mal de temps en vadrouille. Au fur et à mesure de son avancé, les différentes sections de l’armée devant lui s’écartèrent. Les murmures fusaient mais il n’y prêta pas attention. Ses yeux se portaient loin devant, vers un escalier, vers une silhouette. Un guerrier de sa troupe leva un bras et ce fut le signal de relâche. Ils se séparèrent tandis que notre homme continua inlassablement, la tête droite, le regard figé et sans émotions. Jamais il n’avait vu autant de monde au Promontoire, et cela l’inquiéta. Que c’était-il passé ? Pourquoi ce changement de stratégie ?

A 500 pas de son but, il s’arrêta. La foule s’était écartée, lui laissant un couloir de 10 pieds de large. Avec la certitude qu’il avait été repéré par la Dame, il bifurqua vers une grande tente, proche de l’infirmerie. Au possible, ces compagnons choisissaient toujours cet endroit.

Son regard se troubla et son pas se fit hésitant. Les soldats de faction n’osèrent le regarder en face. Ne voulant trahir son inquiétude, il continua. Ce fut Manu le Brave qui l’accueillit par une étreinte. Étonné de ce geste, il examina l’intérieur. Un rideau était levé séparant la tente en deux. Cependant, il put remarquer des ombres au travers et la forme ne suggérait rien de bon. Manu se dégagea afin que Caïn puisse s’avancer. Doucement, il marcha et tendit le bras vers le rideau. Il ne put empêcher le tremblement dans son geste.

Kenny était assis en tailleur et son regard était clos. Malgré cela, Caïn ressentit la tristesse et la fatigue émanant de son corps. Lentement, il tourna la tête et continua son inspection. Pluton était lui aussi assis en tailleur mais semblait incanter. La bénédiction de Dwayna était reconnaissable. Celle-ci l’empêchait de reconnaître les personnes qui recevaient des soins mais il ne s’en vexa pas car il avait confiance. Le drap par terre recouvrant un corps lui fit un choc. Un arc était posé à son côté, arc qu’il reconnut facilement. Il fit un pas en arrière comprenant la situation. Il pensa au départ que ce fut Zoé ET Laérale qui recevait des soins au jugé de la forme dans l’aura de lumière émise par Pluton. Mais au fur et à mesure que la lumière disparaissait, sa surprise fut de plus en plus grande. Manu se plaça derrière lui et lui passa une main sur la bouche essayant d’étouffer le cri qui naissait au fond de la gorge. Son autre bras fut passé autour de son compagnon afin de le retenir.

Alerté par le bruit, Kenny se leva et vint donner main forte à Manu. A eux deux, ils eurent du mal à retenir la furie et les sanglots de leur ami. Puis, il tomba à genoux et plaça ses mains sur ses yeux essayant dans un effort vain de retenir ses larmes.

Le revers de la tente se leva et la voix de Mephisto se fit entendre :
« Hé ben Caïn, ce fut une sacré entrée que tu nous as… »
Le silence et les sanglots furent les seules réponses. Le groupe pénétra et constata la situation. Tous se mirent à genoux, priant leurs divinités, le cœur lourd.

La nuit fut tombé quand Caïn rencontra son contact. Celui-ci ne fût pas rassuré de voir aussi le guerrier Manu, mais il n’avait pas le choix.
« - Oui, comme vous l’aviez demandé, nous avons fait parvenir votre coffre.
- Menez-moi.
- Bien sûr, par ici. »
. Le trio se faufila entre les tentes des aventuriers et arriva à une caravane n’ayant pas roulé depuis des lustres. Elle servait de résidence au marchand ambulant. Celui-ci s’était installé au Promontoire et avait commencé un commerce de relais.

Une fois seul avec Manu à l’intérieur, Caïn sortit une clé et déverrouilla le coffre. De celui-ci, il sortit plusieurs armes de combat et en donna une à son compagnon. Nul n’avait besoin de parler. Les temps du raffinement et de la discussion étaient passés.

Sur le chemin du retour, ils croisèrent Kaeru. Malgré la fatigue qui marquait son visage, elle attrapa avec aisance la hachette que lui lança Caïn et continua avec eux vers leurs tentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalliance.bb-fr.com
Shea Ashaller
Flooder Terrifiant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 829
Age : 39
Localisation : entre ici et là bas ....
Guilde d'appartenance : l'Alliance d'Ascalon [LIN]
Loisirs : No Life Powaaa ????
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Jeu 30 Mar - 16:58

Cette fois je n'ai pas réussi à retenir la larme au coin de mon oeil....

que dire... merci

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalliance.bb-fr.com
Enilda
Feroce Padawan


Nombre de messages : 76
Age : 35
Guilde d'appartenance : Alliance d'Ascalon [ LIN ]
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Ven 31 Mar - 16:56

La tristesse avait envahi le coeur de chacun. Les regards étaient sombres, parfois humides, les mâchoires étaient serrées. Tous s'étaient rassemblés sous la tente principale à l'appel de Kaeru. Elle se tenait assise, droite le visage décidé:
-Retenez vos larmes, il nous faut continuer ! Avait-elle dit d'une voix forte mais que l'ont sentait quelque peu fragile, sur le point de se briser.
La réunion avait duré quelques heures, chacun faisait son rapport de mission à la Grande Dame. Enylda avait été très impressionnée de la force et de la ténacité avec laquelle Kaeru menait ses troupes. Un franc caractère faisait parfois apparaître un geste d'affection, une douce sensibilité très vite masqué par un ordre lancé d'une voix forte n'admettant aucune réplique. Un voile de compassion passa sur son visage quand elle surprit à plusieurs reprises une discrète larme sur la joue de Cain. Cependant, l'importance de l'instant ne lui permettait de s'y attarder. Après le rapport de chacune des patrouilles, Kaeru avait pris la parole en expliquant qu'une tempête dévastatrice et déjà responsable de nombreuses morts faisait fureur plus à l'ouest. Elle donna des détails, lança ses recommandations en balayant son auditoire du regard. Sans hésitation et toujours avec sa témérité légendaire, elle y envoya toutes ses troupes.
-Nous partirons demain matin vers la Porte de Kryte, puis elle ajouta plus doucement avec un léger froncement des sourcils, nombreuses personnes ont besoin d'aide là bas.

La réunion prit fin, la nuit était tombée, le froid se faisait plus piquant, plus glacial. Enylda enfila sa cape en sortant de la tente, elle fit quelques pas sur la place afin d'assimiler les nouvelles recommandations de Kaeru. Autour d'elle le tumulte de l'arrivée semblait s'être assoupi. Chacun vaquait à ses occupations, les uns entretenaient leurs armes, les autres se régalaient d'un chaud repas, certains alimentaient les feux de quelques morceaux de bois. Enylda alla vers ce qui semblerait être leur lieu de repos pour la nuit, une petite tente avait été dressée, habritant quelques nattes de couchage. En s'approchant, elle vit un homme assis sur un banc de bois à proximité de l'entrée de l'abri de toile. Elle reconnut Cain, le guerrier, il semblait fatigué et accablé.
-Bonsoir, hésita t elle
Il leva la tête en guise de réponse. Il avait le regard humide, la machoire serrée.
-Vous avez faim ? demanda t elle doucement en guise de consolation, j'ai de quoi faire un bon repas, peut être vous joindriez vous à nous ... ?!
Elle regarda un instant le ciel et ajouta,
-La nuit va être froide, il n'y a pas de nuage. Par ces températures vaut mieux avoir le ventre plein ... Elle sourit timidement, se dirigea vers le feu le plus proche et sortit quelques écuelles.
Elle fut bientôt rejoint par Mephisto, Jolie Mi et Aldoran qui semblait affamés eux aussi. Chacun s'appliquait à sa tâche, apportant son aide en gardant le poids d'une tristesse immense sur leur épaule et dans leur coeur. Un instant plus tard, Enylda apporta une assiette chaude et fumante au guerrier, laissant flotter derrière elle les fragrances de la cuisson. Il esquissa un sourire. Bad et Codile se joignèrent eux aussi au repas.
-A votre avis, demanda Aldoran qui peut bien être derrière cette tempête ... ?
-Aucune idée, répondit Jolie Mi, une chose est sûre c'est que cela n'est pas très ordinaire ...
-Peut être est ce une puissante magie ... hasarda Enylda
-Cela ne présage rien de bon, lacha Codile
Sur ces quelques réflexions chacun alla se reposer.

Dans l'obscurité, emmitouflé dans sa large cape, Enylda cherchait en vint le sommeil. Cette histoire de tempête folle l'angoissait. Elle s'attachait à ses compagnons, sa confiance en eux s'intensifiait au fur et à mesure des routes parcourues, des difficultés rencontrées. Elle avait été sensible à la tristesse qui avait frappé le groupe ce soir. Comment réagirait elle si demain, ou plus tard elle perdait un de ces amis ... Elle se retourna sur sa couche pour mieux chasser ces sombres pensées et s'endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cain le premier
Flooder Dominant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2026
Age : 46
Localisation : dans les limbes de l'ennui
Guilde d'appartenance : Alliance d'Ascalon [ LIN ]
Loisirs : vaincre l'ennui
Date d'inscription : 21/11/2005

World of Warcraft
Race: Nain
Classe: Paladin
Serveur: Ad Vitam

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Ven 31 Mar - 17:55

Le guerrier posa son assiette et laissa ses compagnons partir se reposer. Il resta près du feu et essaya de se relaxer un peu. Profitant de ce répit temporaire, il entreprit de rajouter une lanière supplémentaire à sa hache afin qu'elle ne puisse pas lui échapper lors d'un combat. Ceci fait, il s'allongea et ferma les yeux. Une heure plus tard, ne pouvant dormir, il se leva et entra dans la tente. Il passa dans l'arrière salle et s'arrêta, ne sachant pas trop quoi faire.
Larérale était là assise, caressant cette bête endormie. Elle fredonnait une berceuse. Par ce simple geste, elle donnait son énergie sans le vouloir et alimentait sans cesse ce lien maudit. Jorak était à côté, assis en silence, les yeux rougis par la situation. D'un signe de la tête, Caïn le congédia afin qu'il puisse aller se reposer. Puis, il s'accroupit et se mit à caresser tendrement la petite moniale.
« - Lae ? ... poussin ? ...
- Dors, dors, mon bébé
Le jour n'est pas levé
Maman est là
Toujours elle sera...
- Lae, s'il te plait...? »

Elle continua à fredonner tout en lui caressant la tête, ignorant notre guerrier. Lentement, il saisit sa hache et leva le bras. Son regard croisa la moniale et la bête. Ses phalanges blanchirent à force de serrer le manche. Son bras trembla et sa détermination mourut tandis que d'autres larmes coulaient. Une main saisit son bras et l'abaissa tout en lui retirant l'arme des mains. Kaeru posa la hache au sol, et emmena Caïn dehors. Alors, elle le prit dans ses bras afin qu'il puisse pleurer tout son saoul. Il ne lui restait pas beaucoup de temps car le jour se lèverait bientôt et les troupes se mettraient en marche. Les prochains combats risquaient d'être dur et ils ne pouvaient se permettre d'avoir de troupes au moral bas. Quelques instants passèrent, puis elle se dégagea doucement. Profitant qu'il s'essuyait les larmes du revers de la main, elle lui asséna un uppercut au menton. La surprise et la fatigue aidant, le guerrier tomba comme une masse. Elle le tira vers une natte, le couvrit d'une couverture. Elle regarda aux alentours et vit Manu éveillé, qui la regardait.
D'un geste du menton, elle le questionna, le défiant de répondre. En retour, il se retourna et releva sa couverture ses sur épaules, essayant à nouveau de trouver le sommeil.
Elle retourna à l'intérieur de la tente...


Dernière édition par le Sam 1 Avr - 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalliance.bb-fr.com
Valkyar le celte
Flooder Terrifiant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 893
Age : 43
Localisation : caché dans le ventre de Bril ^^
Guilde d'appartenance : Alliance d'Ascalon [ LIN ]
Loisirs : JDR, bowling, musique (bassiste et guitariste a l'occasion)
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Ven 31 Mar - 18:45

Crying or Very sad Sad No
Ca devient critique et hyper émouvant, je reste aphasique devant tant de chagrin et d'amertume. Espéront que la suite sera pris de meilleure tournure, je peux plus supporter cette malemort continuelle... study

Mais superbe comment c'est tourné !
les dieux de l'écriture ! queen farao king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cain le premier
Flooder Dominant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2026
Age : 46
Localisation : dans les limbes de l'ennui
Guilde d'appartenance : Alliance d'Ascalon [ LIN ]
Loisirs : vaincre l'ennui
Date d'inscription : 21/11/2005

World of Warcraft
Race: Nain
Classe: Paladin
Serveur: Ad Vitam

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Lun 3 Avr - 17:30

Cela faisait plusieurs jours qu'il courait. Dès le début, il avait ôté son armure et accroché le tout à son dos. Il venait de quitter la Kryte et pénétrait dans le Maguuma. La Lande de Talmark lui avait déjà causé des problèmes avec toutes les patrouilles et les monstres environnants, il devait maintenant atteindre la grotte secrète sans plus tarder. Cependant, se hâter en évitant tous les dangers, sans se faire repérer, sans armure et avec un surpoids relevait de l'exploit.

En équilibre sur sa corniche, il reprenait doucement son souffle en attendant que la patrouille du Blanc Manteau passe. Celle-ci prenait son temps pour passer car elle voulait aussi éviter les autochtones. Le soleil allait bientôt se coucher et il pourrait enfin avancer plus calmement. Sa réserve d'eau se tarissait et cela l'obligeait à effectuer un détour. Il sourit intérieurement car il ne connaissait même pas la route exacte. Les quelques informations qu'il avait reçues ne lui donnaient qu'une direction et quelques points de repères, mais ce mal était nécessaire car seulement quelques officiers étaient tenus informés des bases secrètes.

Enfin, il put descendre de la corniche et s’assouplir un peu. La fatigue des derniers jours commençait à se faire sentir et il espérait arriver au but bientôt. Hélas, les mètres ne dépendaient pas de lui. Il recommença à courir.

Quand la lune fut bien levée, il s’aventura au coin du point d’eau doucement afin de ne pas énerver les animaux. Il put remplir ses gourdes et se reposer un peu. Il s’endormit.

Il se réveilla en sursaut quand il se sentit tiré par les bras et les jambes. Il était attaché et porté par un bâton comme les proies d’un chasseur. Un cri de rage naquit au fond de sa gorge mais il le retint afin d’économiser ses forces. Il n’était pas mort et cela signifiait peut être une possibilité de s’échapper plus tard. Ses porteurs avaient tous une robe de bure et leurs capuchons dissimulaient tous leurs traits. Cependant, chez certains, il nota une féminité dans la démarche. Puis, il dut se fier à ses autres sens car on venait de lui courir les yeux d’un bandeau. Montée. Descente. Gauche. Droite. A force, il se laissa aller car une migraine l’agressait. Il se doutait que l’un d’entre eux lui avait jeté un sort afin qu’il soit complètement désorienté. Il se maudit intérieurement. Si lui avait pu arriver au point d’eau, d’autres le pouvait aussi. Et si cela se trouve, ces animaux étaient dressés pour ne rien laisser paraître.

Finalement, il fut jeté par terre et libéré du bâton qui bloquait ses mouvements. Ce ne fut qu’un court moment de joie car le temps passé à être ballotté lui avait coupé la circulation des poignets. Il se les frictionna du mieux qu’il put et ôta sans précipitation son bandeau. Il ralentit ses gestes afin de montrer sa résignation. il battit plusieurs fois des paupières afin de se réaccoutumer à la lumière. Puis il constata qu’il était pris au piège. Il se trouvait dans une grotte entouré d’une cinquantaine d’hommes en bure et tous pointant sur lui un bâton. Théo ne doutait pas qu’il avait affaire à des élémentalistes et que leurs sorts d’attaques étaient tous prêts. Un seul geste offensif de sa part et il serait calciné sur place en moins de deux. La troupe se dégagea afin de former un petit corridor au bout duquel il put apercevoir quelqu’un assis en tailleur. Hélas, encore une fois, la robe de bure l’empêchait de voir ses traits. Le « chef » reçut un bref rapport et la description de ses affaires. Théo espéra que le code inventé par sa guilde fût assez complexe pour poser problème ici. Il se leva et attendit.

« Donnez lui à boire et à manger. Il doit être affamé. Et une chaise aussi. » ordonna le « chef » ou plutôt « LA chef » car c’était une voix féminine qui venait de s’exprimer. Théo hésita à accepter la collation mais la vue de fruits frais finit par faire taire sa résolution. S’il devait être aux mains de l’ennemi, les enseignements qu’il avait reçus l’aideraient à combattre la torture, ou au pire il en mourrait. Dans tous les cas, il n’en savait pas assez pour nuire à la guilde.

« Maintenant, me direz-vous lequel de ces parchemins dois-je considérer comme le vrai ? » demanda-t-elle en désignant les cinq rouleaux étalés devant elle.

« Celui qui vous plaira gente dame » répondit-il le plus calmement qu’il put et en évitant de croiser le regard.

Après quelques instants, elle décida de prendre le quatrième et Théo connut pour la première fois le sentiment de traîtrise. Elle connaissait le code. Les rumeurs d’une infiltration étaient donc vraies. Il en resta bouche bée et quand enfin il put réagir, il constata qu’il ne pouvait rien faire. Il était toujours entouré et menacé de mort immédiate. Un sourire apparut dans l’ombre de la capuche tandis qu’elle lisait mentalement.

« Les temps sombres sont là
avec eux, la mort se présenta
il est temps de faire face
les LIN sont en marche
et toi aussi, Shea,
marche et rejoins-nous
Kaeru
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalliance.bb-fr.com
Shea Ashaller
Flooder Terrifiant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 829
Age : 39
Localisation : entre ici et là bas ....
Guilde d'appartenance : l'Alliance d'Ascalon [LIN]
Loisirs : No Life Powaaa ????
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Mar 4 Avr - 0:12

Olalalalala quelle entrée... merci ! Embarassed

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalliance.bb-fr.com
Elminster
Noob
avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Tour de sorcier dans le marais magique
Guilde d'appartenance : Alliance d'Ascalon [ LIN ]
Loisirs : jouer des tours aux autres sorciers
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Mar 4 Avr - 13:37

Heu je crois que tu t'enflammes !
Il n'est pas dit que tu avais encore reçu le message, le "coursier" a été intercepté et le message qui t'était destiné, a été lu par un femme qui dirige un groupe de personnes en bure. C'est tout.
Par conséquent, je comprend de mon coté que ta présence est requise auprès de Kaeru mais que tu ne le sais pas encore Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shea Ashaller
Flooder Terrifiant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 829
Age : 39
Localisation : entre ici et là bas ....
Guilde d'appartenance : l'Alliance d'Ascalon [LIN]
Loisirs : No Life Powaaa ????
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Mar 4 Avr - 13:50

je me renseignerai mais apparemment on a pas compris la meme chose ! Cain, à toi de nous dire ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalliance.bb-fr.com
cain le premier
Flooder Dominant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2026
Age : 46
Localisation : dans les limbes de l'ennui
Guilde d'appartenance : Alliance d'Ascalon [ LIN ]
Loisirs : vaincre l'ennui
Date d'inscription : 21/11/2005

World of Warcraft
Race: Nain
Classe: Paladin
Serveur: Ad Vitam

MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   Mar 4 Avr - 14:07

Halalalala, le mystère peut être interprété dans les 2 sens. Donc, le temps nous donnera la réponse.

MOUAHAHAHAHA

Ah ces vieux, ils sont terribles....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalliance.bb-fr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il était une fois ... [RP]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il était une fois ... [RP]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» il était une fois 1720
» [MU] Il était une fois en Amérique [DVDRIP]
» Il était une fois... un homme-lézard
» Il était une fois un gars qui faisait un Nuz'...
» [JEU] Il était une fois....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de L'alliance D'Ascalon - Guild Wars :: HALL DU ROLEPLAY - PETITES ET GRANDES HISTOIRES :: Missives d'un temps révolu-
Sauter vers: